Contactez-nous
Par Marine Gervasoni

Qu’est-ce que la maintenance préventive ?

08 août 2019 Digitalisation

L’informatique est aujourd’hui utilisée à toutes les échelles de l’entreprise et de nombreuses mutations en découlent. C’est ainsi que la maintenance est devenue indispensable pour maintenir un parc informatique et ses divers périphériques en état de fonctionnement optimal. En effet un système d’information fiable, flexible, stable et sécure confère aux structures l’assurance d’un niveau de productivité satisfaisant et une protection des données générées et stockées suffisante.

L'AFNOR définit la maintenance comme « l'ensemble des actions permettant de maintenir et de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d'assurer un service déterminé ». Face à cette obligation de résultat, les services informatiques (internes ou externes) mettent en place deux types de maintenance : la maintenance préventive et la maintenance corrective.

Qu’est-ce que la maintenance préventive ?

La maintenance préventive est effectuée selon des critères prédéterminés et a pour but de réduire la probabilité de défaillance d’un bien ou la dégradation d’une prestation donnée. Cette démarche doit ainsi permettre d’éviter les dysfonctionnements et défaillances des matériels qui sont utilisés. Une analyse de coûts devrait permettre de mettre en évidence le gain de la maintenance préventive par rapport aux défaillances qu’elle permet d’éviter.

La maintenance préventive a ainsi les objectifs suivants :

  • Augmentation de la durée de vie des matériels ;
  • Diminution de la probabilité des défaillances en service ;
  • Diminution des temps d’arrêt en cas de révision ou de panne ;
  • Prévention des interventions coûteuses de maintenance corrective ;
  • Amélioration des conditions d’exécution de la maintenance corrective ;
  • Prévention des consommations anormales d’énergie, de pièces détachées, … ;
  • Amélioration des conditions de travail de l’ensemble du personnel de l’entreprise ;
  • Diminution du budget de maintenance ;
  • Suppression des causes d’accidents graves ;

Quels sont les différents types de maintenance préventive ?

Il existe 3 principaux types de maintenance préventive :

La maintenance systématique

La maintenance systématique est un type de maintenance préventive exécutée à des intervalles temps établis préalablement ou selon un nombre défini d’unité d’usage. Généralement, elle se fait sans contrôle préalable de l’état du bien.

L’unité d’usage la plus répandue est le temps mais il est possible de retenir d’autres unités comme la quantité de produits fabriqués, la distance parcourue, le nombre de cycles ou de tours effectués, la masse des produits fabriqués… Ainsi, la périodicité de la maintenance systématique est déterminée en se basant sur la mise en service ou suite à une révision complète ou partielle. A noter que ce type de maintenance est de plus en plus souvent effectué par échanges standards.

Ci-dessous quelques cas d’application de la maintenance préventive :

  • Les équipements soumis à une législation en vigueur ;
  • Les équipements qui risquent de provoquer des accidents graves s’ils subissent une panne ;
  • Les équipements qui ont un coût de défaillance élevé ;
  • Les équipements qui ont des dépenses de fonctionnement anormalement élevées au cours de leur temps de service.

La maintenance conditionnelle

La maintenance conditionnelle est un type de maintenance préventive basée sur une surveillance du fonctionnement du bien et/ou des paramètres significatifs dudit fonctionnement qui intègrent les actions qui en découlent. La surveillance du fonctionnement et des paramètres se fait généralement en fonction d’un calendrier, quand le besoin se fait sentir ou de manière continue.

Ainsi, la maintenance conditionnelle est une maintenance qui dépend de l’expérience et qui fait intervenir des informations recueillies en temps réel. Elle est caractérisée par le fait qu’elle met en évidence des points faibles des éléments concernés et qu’elle se fait par des mesures pertinentes sur le matériel en fonctionnement.

Pour effectuer une maintenance conditionnelle, il est nécessaire d’utiliser un matériel adéquat, sinon la démarche n’aura aucune raison d’être. En outre, il faut que la démarche soit toujours comprise et admise par les responsables de production et avoir l’adhésion de l’ensemble du personnel.

Les méthodes utilisées doivent être dans la mesure du possible standardisées entre les différents secteurs, notamment la production et les périphériques, mais cela n’exclut pas la possibilité d’adapter la méthode au matériel.

Enfin, l’évolution actuelle des matériels et leur fiabilité grandissante permet de mieux maîtriser la proportion des pannes accidentelles. La maintenance préventive devrait ainsi diminuer quantitativement de manière systématique mais connaîtra une amélioration qualitative par la maintenance conditionnelle.

La maintenance prévisionnelle

Il s’agit d’un type de maintenance préventive exécutée en suivant les prévisions extrapolées de l’analyse et de l’évaluation de paramètres significatifs de la dégradation du bien. La maintenance prévisionnelle est également désignée par le terme maintenance prédictive et se base sur les faits ainsi que sur une surveillance méthodique et assidue des équipements. La surveillance et l’analyse de l’évolution d’une machine ou d’un composant permet de procéder à une intervention au moment le plus opportun, ni trop tôt (ce qui permet une réduction des coûts), ni trop tard (pour la prévention des pannes).

La maintenance prévisionnelle a toujours utilisé des méthodes qui requièrent l’intervention et l’expertise de l’homme mais l’arrivée des capteurs connectés (notamment dans le domaine industriel) a amplifié le développement de la maintenance prévisionnelle. En effet, ces capteurs effectuent une transmission des informations en direct.

Ci-dessous quelques exemples de techniques éprouvées et de maintenances connectées en informatique et dans l’industrie :

  • La surveillance des échauffements d’une armoire électrique peut se faire par l’utilisation d’une caméra infrarouge qui peut repérer les zones éventuelles d’échauffement. Si une anomalie survient, le service en charge de la maintenance peut anticiper la panne ou le dysfonctionnement ;
  • En installant des capteurs de température, il est possible de surveiller les éventuelles montée en température d’un local informatique.

En conclusion, les types de maintenance préventive mises en place par l’entreprise dépendent de ses objectifs et de ses besoins. Il s’agit en tout cas d’une démarche qui ne doit pas être négligée puisqu’elle permet d’économiser des coûts, d’allonger la durée de vie des matériels et d’améliorer les conditions de travail des employés de l’entreprise.